Ergonomie cognitive de la post-édition de traduction automatique : enjeux pour la qualité des traductions

Résumé : La nature même du processus associant traduction automatique et post-édition humaine influence profondément les caractéristiques des textes ainsi produits, en raison de l’ergonomie cognitive propre à cette interaction homme-machine. Ainsi, l’automatisation d’une partie du processus traductionnel perturbe, via l’interposition de la sortie de traduction automatique, l’application des stratégies de traduction habituelles par le post-éditeur. Les consignes de post-édition minimalistes, privilégiant la rapidité aux dépens des considérations stylistiques, tout comme l’accoutumance à la sortie de traduction automatique, renforcent encore cette interférence de la langue source. Dans cet article, nous explorons comment, en conséquence, les textes issus de ce nouveau mode de production diffèrent de ceux produits par la traduction humaine, ainsi que les enjeux spécifiques qui en découlent pour les usagers.
Type de document :
Article dans une revue
ILCEA, ELLUG, 2016, Approches ergonomiques des pratiques professionnelles et des formations des traducteurs, 〈http://ilcea.revues.org/3863〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-diderot.archives-ouvertes.fr/hal-01372948
Contributeur : Hanna Martikainen <>
Soumis le : mardi 27 septembre 2016 - 21:06:17
Dernière modification le : vendredi 29 septembre 2017 - 11:24:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-01372948, version 1

Collections

Citation

Hanna Martikainen, Natalie Kübler. Ergonomie cognitive de la post-édition de traduction automatique : enjeux pour la qualité des traductions. ILCEA, ELLUG, 2016, Approches ergonomiques des pratiques professionnelles et des formations des traducteurs, 〈http://ilcea.revues.org/3863〉. 〈hal-01372948〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

90