Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

La classification des faux emprunts : une question de point de vue

Résumé : Il existe de nombreuses classifications des faux emprunts que l’on peut résumer sous plusieurs séries de critères. La distinction entre synchronie et diachronie permet de distinguer entre constructions réalisées dans une langue donnée au moyen de matériau lexical emprunté à une autre langue, que nous appelons allogénismes, et emprunts qui divergent du modèle étranger au moment de l’emprunt ou par la suite. Il convient par ailleurs de distinguer entre modèle, tel qu’il est conçu dans l’optique de l’emprunt linguistique, en particulier par E. Haugen (1950), et modèle, chef de file d’un paradigme néologique, inter- ou intralinguistique, qui relève donc du détournement. L’article passe en revue les différentes manifestations des allogénismes, notamment des classicismes dans les langues européennes et les manifestations japonaises (créations en japonais à partir d’éléments chinois et anglais), avant d’examiner les secteurs dans lesquels les allogénismes se produisent en français, en particulier en tant que matrice du détournement.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://hal-univ-diderot.archives-ouvertes.fr/hal-01300690
Contributor : John Humbley <>
Submitted on : Monday, April 11, 2016 - 1:27:16 PM
Last modification on : Tuesday, April 14, 2020 - 2:31:49 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01300690, version 1

Citation

John Humbley. La classification des faux emprunts : une question de point de vue. Z. Hildenbrand; A. Kacprzak; J.-F. Sablayrolles. Emprunts néologiques et équivalents autochtones en français, en polonais et en tchèque, Editions Lambert-Lucas, pp.37-58, 2016, 978-2-35935-156-9. ⟨hal-01300690⟩

Share

Metrics

Record views

130