Question, mise en question: la traduction de l’interrogation dans le discours théorique

Résumé : Cet article met en contraste l’interrogation en anglais et en français dans le discours théorique par le biais de la traduction. La fréquence de la question en français s’oppose à sa rareté en anglais. En français, la question met en place un co-énonciateur fictif dont le point de vue n’est pas pris en compte. En anglais, l’interrogative imbriquée laisse l’imbriquante opérer un ancrage énonciatif. De cette façon, une distance modale, mais non intersubjective, est créée en anglais.
Type de document :
Article dans une revue
Revue Française de Linguistique Appliquée, Paris : Publications linguistiques, 2009, XIV (1), pp.39-52
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-diderot.archives-ouvertes.fr/hal-01227124
Contributeur : Agnès Celle <>
Soumis le : mardi 10 novembre 2015 - 14:30:21
Dernière modification le : vendredi 31 août 2018 - 10:40:44

Identifiants

  • HAL Id : hal-01227124, version 1

Collections

Citation

Agnès Celle. Question, mise en question: la traduction de l’interrogation dans le discours théorique. Revue Française de Linguistique Appliquée, Paris : Publications linguistiques, 2009, XIV (1), pp.39-52. 〈hal-01227124〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

87