La référence à l’avenir en anglais contemporain : vers une énonciation médiatisée

Résumé : Cet article analyse la façon dont se construit la référence à l'avenir en anglais contemporain. Trois marqueurs sont examinés: will, will be-ing et be going to. Nous montrons que l'auxiliaire modal will, marqueur le plus fréquent, est la trace d'un ajustement, défini comme lien direct à la situation d'énonciation, alors que les formes aspectuo-modales will be-ing et be going to, qui sont en constante augmentation dans différentes variétés d'anglais, reposent sur une opération de préconstruction: l'événement à venir est présenté comme déjà prévu, ce qui empêche un rapport direct à la situation d'énonciation. Un tel rapport indirect ou "médiat" semble indiquer que la référence à l'avenir en anglais se fait de plus en plus par le biais d'une "énonciation médiatisée". Avec will be -ing, l'énonciateur se contente d'identifier l'événement à venir avec le préconstruit et il ne se présente donc pas comme étant à l'origine de celui-ci. A l'inverse, le caractère médiat de l'énonciation dans le cas de be going to ne conduit pas à une absence de prise en charge.
Type de document :
Article dans une revue
Faits de langues, Peter Lang, 2009, Le futur dans les langues, 34, pp.103-109
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-diderot.archives-ouvertes.fr/hal-01227122
Contributeur : Agnès Celle <>
Soumis le : mardi 10 novembre 2015 - 14:27:06
Dernière modification le : dimanche 28 janvier 2018 - 06:58:01

Identifiants

  • HAL Id : hal-01227122, version 1

Collections

Citation

Agnès Celle, Laure Lansari. La référence à l’avenir en anglais contemporain : vers une énonciation médiatisée. Faits de langues, Peter Lang, 2009, Le futur dans les langues, 34, pp.103-109. 〈hal-01227122〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

83