Felix culpa : congruence et neutralité dans la traduction des textes de réalité

Résumé : Quelle attitude avoir, dans la vie professionnelle et dans l’enseignement, face aux erreurs susceptibles de se glisser dans les textes originaux ? La réponse permet de distinguer clairement traduction littéraire et traduction pragmatique. Dans le second cas, on traduit non seulement un texte pourvu de sens, mais aussi le monde réel dont ce dernier est censé procéder. La traduction du sens cède alors le pas à celle de l’intention, dont la restitution suppose d’adopter une posture à l’intérieur d’une chaîne de communication : le traducteur commet une faute en n’osant pas devenir un interlocuteur. Rechercher la cohérence à tout prix peut toutefois l’amener à tempérer les aspects incongrus du texte original, au risque de faire disparaître des éléments d’information décisifs.
Type de document :
Article dans une revue
Meta : le journal de traducteurs, Presses Universitaires de Montreal, 2004, 49 (2), pp.236-246. 〈http://www.erudit.org/revue/meta/2004/v49/n2/009348ar.html〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-diderot.archives-ouvertes.fr/hal-01222641
Contributeur : Nicolas Froeliger <>
Soumis le : vendredi 30 octobre 2015 - 11:57:42
Dernière modification le : vendredi 9 février 2018 - 10:24:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-01222641, version 1

Collections

Citation

Nicolas Froeliger. Felix culpa : congruence et neutralité dans la traduction des textes de réalité. Meta : le journal de traducteurs, Presses Universitaires de Montreal, 2004, 49 (2), pp.236-246. 〈http://www.erudit.org/revue/meta/2004/v49/n2/009348ar.html〉. 〈hal-01222641〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

76