Phraséologie du présent et du passé dans un corpus de textes scientifiques : vers une théorie de la colligation

Résumé : L'expression du temps dans les textes scientifiques a toujours été une préoccupation majeure dans le domaine des Langues de Spécialité. Dans cet article, j'examine cette question d'un point de vue essentiellement phraséologique. A partir d'un corpus de textes pharmaceutiques (détaillé dans Gledhill 1995 et 2000), il est possible d'établir un profil collocationnel pour les formes du présent, du passé ou du parfait en anglais: is / was et have / had. Il est intéressant de constater des cooccurrences lexicales très marquées pour chacune de ces formes verbales, surtout quand on considère leurs emplois dans des sections différentes de l'article scientifique. Ces différences reflètent des pratiques discursives habituellement adoptées par les auteurs de textes spécialisés. Mais le but de cette recherche n'est pas de décrire les propriétés générales des temps verbaux dans les textes scientifiques. Il s'agit plutôt d'explorer une position théorique dans le domaine de la lexico-grammaire en s'appuyant sur les travaux de Halliday (1964, 1994). En contraste avec une conception purement statistique de la collocation, adoptée par la plupart des analystes de corpus, il semble plus fructueux d'examiner des cooccurrences de mots ou de catégories grammaticales en tant qu'instances de schémas plus globaux, que l'on pourrait nommer "constructions". Ainsi la colligation, c'est-à-dire la cooccurrence textuelle de mots grammaticaux ou de catégories grammaticales, n'est-elle pas simplement une correspondance fortuite mais un indicateur important de schémas de pensée bien ancrés dans un discours précis. En somme, le temps verbal ne saurait être dissocié des constructions lexicales propres aux textes spécialisés, qui ne sont que le reflet de systèmes lexico-grammaticaux plus généraux, tels ceux de la description, de l'expérimentation ou de l'argumentation.
Type de document :
Communication dans un congrès
Les nouvelles journées de l’ERLA (6), Le Temps dans les Textes de Spécialité, Nov 2005, Brest, France
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-diderot.archives-ouvertes.fr/hal-01220705
Contributeur : Christopher Gledhill <>
Soumis le : lundi 26 octobre 2015 - 17:51:59
Dernière modification le : mardi 11 octobre 2016 - 13:49:15

Identifiants

  • HAL Id : hal-01220705, version 1

Collections

Citation

Christopher Gledhill. Phraséologie du présent et du passé dans un corpus de textes scientifiques : vers une théorie de la colligation. Les nouvelles journées de l’ERLA (6), Le Temps dans les Textes de Spécialité, Nov 2005, Brest, France. 〈hal-01220705〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

87