Peut-on encore parler d'anglicisme ?

Résumé : On peut s'interroger sur le changement de statut des anglicismes au fur et à mesure que celui de l'anglais en France passe de celui d'une langue étrangère à une langue seconde. Deux sondages effectués dans la presse ne confirment que partiellement cette hypothèse. Il manque surtout un corpus diachronique, bien calibré par catégories, pour pouvoir proposer des réponses fiables. Il est néanmoins établi que l'alternance codique est bien attestée dans les sources consultées, mais il faudra une description extensive du phénomène pour pouvoir le caractériser avec certitude. L'emprunt d'autres catégories que le nom est également bien représenté, bien que dans des proportions encore relativement modestes. Les nombreux exemples de noms épithètes, empruntés ou réutilisés dans des composés ou des surcomposés nominaux soulignent l'importance des hybrides, symptomatiques de la question de la productivité des anglicismes une fois empruntés en français.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

Cited literature [24 references]  Display  Hide  Download

https://hal-univ-diderot.archives-ouvertes.fr/hal-00967014
Contributor : John Humbley <>
Submitted on : Thursday, March 27, 2014 - 5:03:29 PM
Last modification on : Friday, January 4, 2019 - 5:33:30 PM
Long-term archiving on : Friday, June 27, 2014 - 12:55:58 PM

File

Humbley_anglicismes_2010.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-00967014, version 1

Collections

Citation

John Humbley. Peut-on encore parler d'anglicisme ?. Lexique, normalisation, transgression, 2010, Cergy-Pontoise, France. pp.21-45. ⟨hal-00967014⟩

Share

Metrics

Record views

719

Files downloads

2269