Perte d'auréole: atmosphère et mélancolie dans "Eugénie Grandet"

Paule Petitier 1
1 Littérature et civilisation du XIXe siècle
CERILAC EA 4410 - Centre D'Etude et de Recherche Interdisciplinaire de l'UFR LAC
Résumé : Cet article se propose de relire Eugénie Grandet de Balzac à la lumière de la notion d''atmosphère' telle que l'a élaborée le psychiatre phénoménologue Hubertus Tellenbach. Il ne s'agit pas seulement d'éclairer la mélancolie du personnage d'Eugénie (déjà souvent et bien étudiée, par Nicole Mozet, Raymonde Debray-Genette ... ) sous un nouveau jour, mais de montrer comment l'atmosphérique est lié à la poétique du roman, comment il détermine la description des lieux, comment il explique l'apparition du portrait du personnage et comment il permet d'interpréter le déroulement de la fable. On suit en particulier le fil de l'aura d'Eugénie, métaphore de sa vie subjective et de son destin amoureux. Cet article se voudrait un fragment d'une réflexion plus générale sur roman et atmosphère de la fin du dix-huitième siècle aux années 1930.
Type de document :
Article dans une revue
French Studies, Oxford University Press (OUP), 2010, vol. LXIV (N°2), pp. 164-177. 〈10.1093/fs/knq003〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-diderot.archives-ouvertes.fr/hal-00694966
Contributeur : Paule Petitier <>
Soumis le : lundi 7 mai 2012 - 11:29:45
Dernière modification le : mardi 11 octobre 2016 - 15:10:10

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Paule Petitier. Perte d'auréole: atmosphère et mélancolie dans "Eugénie Grandet". French Studies, Oxford University Press (OUP), 2010, vol. LXIV (N°2), pp. 164-177. 〈10.1093/fs/knq003〉. 〈hal-00694966〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

209