JSE 2011

22ème édition des Journées Scientifiques de l'environnement

1er - 3 février 2011 à l'Hôtel du Département à Créteil

Reconquête des environnements urbains: les défis du 21ème siècle

Programme scientifique

Mardi 1er février 2011 : Reconquête des mégapoles

Présidente de séance : Simone Bonnafous (Présidente, Université Paris-Est Créteil UPEC)

Coordinatrice : Katia Laffréchine (LEESU, UMR-MA 102, Université Paris-Est Marne-La-Vallée)

  • 08h30 Accueil des participants
  • 09h00 Ouverture de la journée par Jacques Perreux, Vice-président du Conseil général du Val-de-Marne, délégué à l’eau, à l’assainissement et au développement durable
  • 09h10 Ouverture et animation de la session par Simone Bonnafous
  • 09h20 La détestation de la ville au XIXe siècle (Florence Bourillon, professeur, Université Paris-Est Créteil) (manuscrit)
  • 10h05 Pollution atmosphérique par les Mégapôles : enjeux pour l’environnement et la recherche (Matthias Beekmann, directeur de recherche, LISA, Université Paris-Est Créteil & CNRS)
  • 10h50 Pollution atmosphérique urbaine : campagne de terrain MEGAPOLI en région parisienne (Vincent Michoud, doctorant, LISA, Université Paris-Est Créteil)
  • 11h20 Pause
  • 11h35 Parcs et espaces verts, ceintures vertes, trames vertes : l’évolution de la place du végétal dans l’espace urbain des mégapoles européennes (Frédéric Alexandre, professeur, Centre de recherches espaces, sociétés, culture - CRESC, université Paris-Nord, Villetaneuse)
  • 12h05 Culture et identité métropolitaine : Renouvellement dans l’offre festivalière sur Paris - Île-de-France et enjeu dans la construction de la métropole parisienne (Claude Cohen et Sylvie Rouxel , chercheurs, LISE / CNAM, Paris)
  • 12h50 Déjeuner

Table ronde: Les trames vertes et bleues du Grand Paris

14h00 Table ronde : Les trames vertes et bleues du Grand Paris

Animatrice : Katia Laffréchine (LEESU, Université Paris-Est Marne-La-Vallée)

Avec :

    • Frédéric Alexandre, professeur, Centre de recherches espaces, sociétés, culture - CRESC, université Paris-Nord, Villetaneuse
    • Marion Talagrand, paysagiste urbaniste, Paris
    • Gaëlle Laouenan, Chef du service des études et programmation, Direction des espaces verts et du paysage, Conseil général du Val-de-Marne, Créteil
    • Cyrille Campana, ancien animateur du Plan vélo, Direction des transports, de la voirie et des déplacements, Conseil général du Val-de-Marne, Créteil
  • 15h30 Forum professionnel des métiers de la ville et de l’environnement
  • 18h00 Fin de la première journée

Mercredi 2 février 2011 : Reconquête des milieux aquatiques

La restauration des milieux aquatiques est une expression employée par la directive-cadre sur l’eau de 2000 et par la loi sur l’eau et les milieux aquatiques de 2006. Elle pose différents problèmes :

  • la définition des objectifs et leur acceptabilité : on peut restaurer les usages (ressource pour l’eau potable, eau de baignade, etc.) mais aussi chercher à restaurer les fonctionnalités d’un écosystème aquatique ; l’acceptabilité par les riverains n’est pas évidente : une rivière bien canalisée rassure, alors que sa divagation dérange
  • comment organiser la restauration : la multiplicité des acteurs rend la coordination et la gestion de la restauration complexe ; en particulier, il est difficile de trouver un maître d’ouvrage pour coordonner la restauration hydromorphologique des rivières
  • comment suivre les travaux de restauration : le suivi de la bonne exécution des travaux ne suffit pas ; le suivi environnemental a beaucoup progressé ces dernières années (télédétection, stations de suivi en continu, etc.)
  • atteint-on les objectifs que l’on s’est fixé ?

Président de séance : Cyril Kao (Directeur scientifique adjoint, AgroParisTech)

Coordinateur : Bruno Lemaire (LEESU, AgroParisTech)

  • 08h30 Accueil des participants
  • 09h00 Ouverture de la journée par Alain Blavat, vice-président du Conseil général du Val-de-Marne, délégué à l’environnement, aux espace verts, aux pollutions et aux nuisances
  • 09h10 Ouverture et animation de la session par Cyril Kao
  • 09h20 Impact des pratiques d’entretien des toitures sur la qualité des eaux de ruissellement (Antoine Van de Voorde, doctorant, LEESU, École des Ponts ParisTech)
  • 09h50 Objectifs et organisation de la restauration des cours d’eau : comment dépasser les logiques du « projet-vitrine »? (José-Frédéric Deroubaix, chercheur, LEESU, École des Ponts ParisTech)
  • 10h35 Un exemple d’indicateur de suivi environnemental des rivières : l’asymétrie de développement des macro-invertébrés (Hélène Arambourou, doctorante, CETE Île de France) (manuscrit)
  • 11h05 Pause
  • 11h20 Suivi du phytoplancton dans les lacs à l’aide d’une bouée instrumentée : le projet Proliphyc (Talita Silva, doctorante, LEESU, École des Ponts ParisTech) (manuscrit)
  • 11h50 La restauration des écosystèmes lacustres : entre pressions anthropiques locales et changements planétaires - L’exemple du lac du Bourget (Savoie) (Brigitte Vinçon-Leite, chargée de recherche, LEESU, École des Ponts ParisTech)
  • 12h35 Déjeuner

Table ronde: La reconquête de la Bièvre

La Bièvre, affluent de la Seine d’une trentaine de kilomètres entre Guyancourt et Paris, a été progressivement couverte d’Antony à Paris à partir de la fin du XIXe siècle en raison de sa pollution. Son exutoire naturel au centre de Paris a été très tôt abandonné, les eaux étant dirigées vers une station d’épuration. Mais les temps ont changé. En 2003, à l’initiative de l’association « Comité de défense de la découverte de la Bièvre à Fresnes », la communauté d’agglomération du Val-de-Bièvre a réinstallé la rivière dans un méandre naturel dans le parc des Prés à Fresnes, avec le soutien de l’Etat, de la région et du département du Val-de-Marne. Aujourd’hui, le Conseil général du Val-de-Marne est maître d’ouvrage de deux projets de réouverture de plus grande ampleur, situés l’un à l’Haÿ-les-Roses, l’autre à Arcueil et Gentilly.

Après que la réouverture de la Bièvre aura été abordée dans sa dimension historique, les participants à la table ronde pourront échanger sur :

    • les enjeux de tels projets (besoin de nature des citadins, qualité des écosystèmes en ville, amélioration de l’assainissement, etc.),
    • la manière de les mener, en particulier la consultation des habitants et les différents acteurs,
    • la diversité des aspects à prendre en compte lors de la conception (risque d’inondation, salubrité publique, investissement et entretien, usages potentiels, etc.),
    • l’évaluation de leur efficacité en regard des objectifs initiaux.
  • 14h00 Table ronde : La reconquête de la Bièvre

Animateur : Bruno Lemaire (LEESU, AgroParisTech)

Participants :

    • Christian Métairie, maire-adjoint d’Arcueil et vice-président de la communauté d’agglomération de Val de Bièvre, Arcueil
    • Alain Cadiou, président de Renaissance de la Bièvre
    • Delphine Angibault, Direction des Services de l’Environnement et de l’Assainissement, Conseil général du Val-de-Marne
    • José-Frédéric Deroubaix, chercheur, LEESU, École des Ponts ParisTech
    • Jacques Perreux, Vice-président du Conseil général du Val-de-Marne, délégué à l’eau, à l’assainissement et au développement durable
  • 15h30 Forum professionnel des métiers de la ville et de l’environnement
  • 18h00 Clôture de la seconde journée

Jeudi 3 février 2011 : La baignade en Seine : quels défis ?

La baignade en milieu naturel et notamment en rivière a de tout temps été pratiquée par l’homme. La pollution relativement importante des cours d’eau n’est pas un phénomène récent contrairement à sa prise en compte par les autorités qui ont été amenées à interdire la baignade. Cette interdiction était plutôt édictée pour des questions de respect des bonnes mœurs que de qualité des eaux de baignade.

Qu’en est –il au 21e siècle, la restauration des milieux aquatiques inscrite dans la Directive Cadre sur l’Eau est–elle suffisante pour permettre la baignade ? L’émergence de nouveaux composés chimiques peut–elle poser des problèmes sanitaires ? La dimension sociétale est une composante importante de la prise de décision. Est-il concevable de penser à supprimer ces interdictions ? Doit-on favoriser les piscines flottantes plutôt que la baignade en eaux vives ?

Les conférences et la table ronde essaieront de répondre à ces questions.

Président de séance : Richard Laganier (Vice-président du conseil scientifique de l’Université Paris Diderot)

Coordinateur : François Prévot, Laboratoire de géochimie des eaux, Université Paris Diderot & Institut de Physique du Globe de Paris

  • 08h30 Accueil des participants
  • 09h00 Ouverture de la journée par Liliane Pierre, Conseiller général, déléguée à l’enseignement supérieur et à la recherche
  • 09h10 Ouverture et animation de la session par Richard Laganier
  • 09h20 Les nanoparticules : quels risques en Seine ? (Yann Sivry, maître de conférences, Laboratoire de géochimie des eaux, UMR CNRS 7154, Université Paris Diderot & Institut de Physique du Globe de Paris) (manuscrit et visuels)
  • 09h50 Indicateurs de contamination microbienne en Seine (Laurent Moulin, Directeur du Département biologie, Eau de Paris)
  • 10:35 Les baignades en rivière en Île-de-France (Isabelle Duhau, Chargée de mission à la Mission de l’Inventaire général du patrimoine culturel, Ministère de la culture et de la communication, Paris) (manuscrit)
  • 11h20 Pause

Table ronde: La baignade en ville: utopie ou retour à une réalité?

  • 11h35 Table ronde : La baignade en ville : utopie ou retour à une réalité ?

Animateur : François Prévot, Laboratoire de géochimie des eaux, Université Paris Diderot & Institut de Physique du Globe de Paris

Participants :

    • Claire Beyeler, Directrice de l’aménagement de l’urbanisme et du développement durable, Syndicat Marne Vive, Mairie de Saint Maur
    • Laurent Chéry, Président US Créteil et vice-président du comité départemental de la Fédération de canoë-kayak
    • Jean-Louis Achart, délégué général de l’association Au fil de l’eau, Choisy-le-Roi
    • Amélie Eymard, Direction des services de l’environnement et de l’assainissement , section des milieux naturels, Conseil général du Val-de-Marne, Créteil
    • Isabelle Duhau, Chargée de mission à la Mission de l’Inventaire général du patrimoine culturel, Ministère de la culture et de la communication, Paris
  • 13h00 Clôture du colloque par Olivier Meïer, directeur du festival de l'Oh!, Conseil général du Val-de-Marne